Le triporteur

Share Button

En 1951 (Tiens ! J’avais un an !) René Fallet publie son roman intitulé « Le Triporteur ». C’est l’épopée d’Antoine Peyralout, membre de l’Amicale des Amis de la Belote et du 421 réunis et supporter du R.C. Pommard, qui s’en va à Paris sur son triporteur nommé Augustine pour assister à la finale de la coupe de France de foot.

René Fallet, qui était lui-même un fervent adepte de « la petite reine » est décédé en 1983. J’avais découvert cet auteur dans les années 70. Environ tous les ans, il sortait un nouveau roman. Son oeuvre pouvait se diviser en deux lignes distinctes. L’une qu’il appelait lui-même sa « veine pinard » et l’autre qui était sa « veine whisky ». La première, dont fait partie « Le Triporteur », était légère et relatait, le plus souvent, les aventures de bons copains réunis autour d’un verre dans le bar du coin (Le Beaujolais nouveau est arrivé, La soupe aux choux). La seconde, était plus sombre, comme « Charleston » ou romantique comme « Comment fais-tu l’amour Cerise » ou « Paris au mois d’Août ». Ça fait plus de trente ans qu’il est mort, je relis régulièrement ses romans. C’est fou ce qu’il me manque !

René Fallet (Miroir du Cyclisme)
Extrait du journal Miroir du Cyclisme.
René fallet à vélo.
Photographie Ina.fr

Le film, inspiré du roman, sort en 1957. Il est réalisé par Jacques Pinoteau, avec Darry Cowl dans le rôle principal.

J’ai cherché partout sur le web la bande annonce ou au moins des extraits du film où on verrait Darry Cowl rouler avec son triporteur mais je n’en ai pas trouvé le moindre. Tout ce que je peux vous proposer ici c’est cette séquence avec les gendarmes. Le triporteur est à l’arrêt mais ça donne quand même une idée de l’ambiance du film. De plus, en l’un des gendarmes, on reconnait Pierre Mondy qui fut à la télé le commissaire Cordier.

Le Triporteur 1957, Darry Cowl, Pierre Mondy

En 1960, Jacques Pinoteau réalisa une suite intitulée ‘Robinson et le triporteur », avec toujours Darry Cowl dans le rôle d’Antoine Peyralout.

Share Button